Voltaire, quid de la mémoire contemporaine ?

Voltaire Foundation

S’il était encore parmi nous, il aurait 325 ans. Toutefois, si François-Marie Arouet dit Voltaire a marqué son temps, il continue de diviser longtemps après sa mort. La constitution du mythe Voltaire, commencée du vivant de l’écrivain, coïncida dès l’origine avec le mythe des Lumières, et se développa parallèlement à celui-ci. Les notions et valeurs qui lui furent associées devinrent au fil du temps des composantes à part entière de la pensée constitutionnelle française, du discours politique, et plus largement de l’idée de nation. Cette assimilation, qui ne se produisit pas sans déformation, correction ni critique, s’est effectuée par le détour de la littérature, au gré de différentes modalités de réemploi. Janvier 2015, date de l’attentat commis au siège de la rédaction du journal satirique Charlie-Hebdo, qui, dans ses combats, s’était revendiqué de la pensée de Voltaire, notamment sur le point, hautement sensible, de la liberté d’expression, marque le…

View original post 834 more words

‘Je soussigné barbouilleur d’écrits inutiles’

Voltaire Foundation

‘Je soussigné barbouilleur d’écrits inutiles, donne pouvoir à qui voudra de m’acheter la terre qu’il voudra, pour le prix qu’il voudra, où je vivrai tant qu’il voudra, comme il voudra, avec qui il voudra. Fait où il lui plaît. V.’ Ce court texte, résultat sans doute d’une plaisanterie dont les circonstances nous sont malheureusement inconnues, est l’un des morceaux rassemblés dans le volume de Fragments divers qui clôt la partie littéraire des Œuvres complètes de Voltaire (la correspondance, les marginalia et les textes attribués suivent). Le manuscrit de cette procuration fictive, éditée par John Renwick dans ce tome 84 des Œuvres complètes, est effectivement une bribe issue de la plume du grand écrivain qu’il aurait lui-même probablement qualifiée d’‘écrit inutile’. Qu’aurait-il pensé du volume qui vient de paraître?

OCV t.84, Fragments divers Le tome 84, Fragments divers, daté ‘2020’, prend sa place à côté du tome 85, l’un des premiers volumes à paraître…

View original post 652 more words

What can the Enlightenment teach us about theater and emotion?

Voltaire Foundation

What connects the religious zealots who tried to annihilate theater under Louis XIV to an early Enlightenment attempt to hoist theater up as the most complete method of understanding and influencing human behavior? How did theatrical affect transform from a dangerous contamination of the soul to a particular regime of emotional pedagogy that was supposed to help spectators navigate the complexities of society? What happens to spectators when they watch a play and how did notions of that “infiltrating” moment change during a tumultuous, yet understudied, period in French history? And most essentially, why should tensions and debates about theater, spectatorship, and emotion in early modern France interest us now?

The Emergence of a theatrical science of man in FranceThe Emergence of a theatrical science of man in France, 1660-1740 is the January 2020 volume of the Oxford University Studies in the Enlightenment series.

In The Emergence of a theatrical science of man in France, 1660-1740, I investigate…

View original post 745 more words

L’Héritage des Lumières. Ambivalences de la modernité (2019)

Foucault News

Antoine Lilti, L’Héritage des Lumières. Ambivalences de la modernité, Gallimard Seuil, 2019

Les Lumières sont souvent invoquées dans l’espace public comme un combat contre l’obscurantisme, combat qu’il s’agirait seulement de réactualiser. Des lectures, totalisantes et souvent caricaturales, les associent au culte du Progrès, au libéralisme politique et à un universalisme désincarné.

Or, comme le montre ici Antoine Lilti, les Lumières n’ont pas proposé une doctrine philosophique cohérente ou un projet politique commun. En confrontant des auteurs emblématiques et d’autres moins connus, il propose de rendre aux Lumières leur complexité historique et de repenser ce que nous leur devons : un ensemble de questions et de problèmes, bien plus qu’un prêt-à-penser rassurant.

Les Lumières apparaissent dès lors comme une réponse collective au surgissement de la modernité, dont les ambivalences forment aujourd’hui encore notre horizon. Partant des interrogations de Voltaire sur le commerce colonial et l’esclavage pour arriver aux dernières réflexions…

View original post 39 more words